Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs

En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies et autres tags pour vous proposer des publicités personnalisées, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux et analyser l’audience du site internet. Certaines informations peuvent être partagées avec des partenaires de Century 21. Pour plus d’informations et paramétrer le dépôt des cookies, cliquez ici. J’accepte. X

Bienvenue chez CENTURY 21 Magenta La Fayette, Agence immobilière PARIS 75010

L'actualité de CENTURY 21 Magenta La Fayette

Quelles sont les réparations à la charge du locataire ?

Publiée le 06/06/2015

Afin d’éviter toute contestation et autres litiges, la loi définit clairement les droits et les devoirs du locataire. Au nombre desquels l’entretien courant du logement loué et les réparations locatives.

L’entretien courant.
Ce que la loi entend par « entretien courant » relève du simple bon sens. Si l’usure ordinaire, correspondant à une occupation normale du logement, des tapisseries et peintures ou des revêtements de sol ne saurait être reprochée au locataire, il en va différemment en cas de tâches, de brûlures, de bris de vitres, de trous percés dans les murs ou de toute dégradation. A noter au passage que si le logement dispose d’un jardin, l’arrosage et la tonte du gazon, le nettoyage des bassins ou piscines, la taille des arbres, restent également à la charge du locataire.

Les réparations.
S’il s’agit de menues réparations, ce que définit précisément le législateur, comme  le changement d’interrupteurs ou de prises électriques, de fusibles, d’ampoules, voire du remplacement éventuel d’un raccord de gaz ou du flexible de la douche, le locataire doit s’en charger. Tout comme du ramonage de la cheminée et de tout conduit d’évacuation ou de ventilation, de la vidange de la fosse septique (mais pas de son curage), ou encore de l’entretien des systèmes d’eau chaude et de chauffage. Bref, il s’agit de petites interventions courantes qui n’ont rien à voir avec des travaux d’importance confiés aux soins du propriétaire.

En cas de doute, n’hésitez pas à consulter votre conseiller immobilier. Une explication précise et détaillée vous épargnera sans nul doute des conflits éventuels avec votre locataire ou votre propriétaire.

Notre actualité