Journées Du Patrimoine 2021 : Redécouvrir Les Secrets Du 10e

Publié le 15/09/2021
Cette année, les Journées européennes du patrimoine se tiendront les 18 et 19 septembre, autour du thème "Patrimoine pour tous", proposé par le Conseil de l’Europe et la Commission européenne. Au sortir de la crise sanitaire, cette 38e édition permettra à chacune et à chacun de (re)découvrir les secrets du 10e et de Paris, parmi les quelques 22 000 rendez-vous proposés en France.
Depuis le 9 août 2021 le passe sanitaire est étendu à l’ensemble des évènements culturels organisés dans l’espace public ou dans un lieu ouvert au public et susceptibles de donner lieu à un contrôle de l’accès des personnes. Tous les organisateurs des établissements et manifestations prévus dans le cadre de la 38édition des Journées européennes du patrimoine devront garantir, à l’entrée du lieu, le contrôle des passes sanitaires de tous les visiteurs âgés de plus de 18 ans (les mineurs ne doivent pas être contrôlés).

La Mairie du 10e arrondissement

La Mairie du 10e est la plus tardive des mairies construites à la fin du XIXsiècle. Elle a un style qui ne ressemble à aucune autre. Par sa hauteur, par l’importance de ses décorations, par les sculptures qui rappellent les métiers qui dominaient, elle permet de se remémorer le patrimoine immatériel encore fort dans l’arrondissement. Découvrez ce petit palais de la République, le hall d'accueil et son grand escalier, la salle des mariages récemment restaurée dans son décor d'origine (en présence de deux restauratrices y ayant œuvré), et le bureau du Premier Adjoint…
Adresse : 72, rue du faubourg Saint-Martin
Visites : samedi 18 septembre 2021, de 15h à 16h
 

La médiathèque Françoise Sagan

La médiathèque Françoise Sagan s’inscrit dans un lieu emblématique de l’histoire parisienne, le Carré Saint-Lazare, qui existe depuis le XIIe siècle. D’abord léproserie puis congrégation de la Mission de saint Vincent de Paul, il se transforme en lieu de détention sous la Révolution, puis en prison-hôpital pour femmes au début du XIXe siècle. Le bâtiment actuel est ce qui reste de l’hôpital érigé au XIXe siècle par Louis-Pierre Baltard.
Les bibliothécaires présenteront en continu des pépites des collections patrimoniales sur le thème "se rassembler autour du livre de jeunesse".
Adresse : 8, rue Léon Schwartzenberg
Visites : samedi 18 septembre, de 13h à 18h
 

Le lycée Colbert

Depuis le XIXe siècle, cet établissement scolaire a fait de nombreuses acquisitions pédagogiques dont la plupart ont été conservées pour être de nos jours des ressources inestimables sur la manière d'enseigner les innovations techniques (fonds photographique Colbert), ou l'enseignement des sciences naturelles (modèles du Docteur Auzoux). Les Écoles Primaire Supérieures ont permis aux élèves des milieux populaires de poursuivre des études au delà du certificat d'études et d'obtenir des diplômes d'ingénieurs, de chimistes, de cadre commerciaux en étudiant les sciences, les mathématiques et les nouvelles techniques en plein essor à la fin du XIXe siècle. L'innovation pédagogique comme le cinéma, et l'utilisation de lanterne pour projeter des photographies sur plaque de verre était utilisée pour mieux connaitre le monde. Le français, la poésie et le dessin participait à cette éducation "moderne". Paul Éluard et Pierre Dac sont des anciens élèves célèbres mais les élèves d'hier et d'aujourd'hui sont le patrimoine vivant de l'établissement.
Adresse : 27, rue du Château-Landon
Visites : samedi 18 septembre 2021, de 10h à 19h
 

La Maison Poursin

La Maison Poursin est la plus ancienne manufacture parisienne encore en activité, spécialisée dans les créations de boucleries et cuivrerie en laiton. Son savoir-faire de prestige qui a traversé les siècles est connu dans le monde entier et de nombreux créateurs d'hier et d'aujourd'hui ont franchi le seuil de la boutique et des ateliers situés rue des Vinaigriers dans le 10e. L'histoire de cette entreprise familiale débute en 1830, elle fut longtemps spécialisée dans les articles de sellerie et les harnais d'attelage. Équipant aussi bien les gibernes napoléoniennes que les carrosses et remportant de nombreux prix aux expositions universelles de 1880 et 1914. Dans les années 1910, « le cheval à vapeur » supplantant l'animal, la Maison Poursin étend son savoir-faire d'exception à la maroquinerie très haut de gamme.
Une visite guidée pour découvrir les trésors de l'incroyable Maison Poursin, de la boutique et de son petit musée, puis des ateliers pour découvrir comment on fabrique une boucle à partir du laiton.
Adresse : 35, rue des Vinaigriers
Visites : 2 visites par jour, les 18 et 19 septembre 2021, par groupe de 10 personnes maximum.
Entrée sur inscription par courriel (agnes@airpresse.com).
 

L'hôpital Saint-Louis

Édifié au tout début du XVIIe siècle sous le règne d'Henri IV, qui posa lui-même la première pierre de la chapelle en 1607, l'hôpital Saint-Louis est créé pour désengorger l'Hôtel Dieu lors des épidémies de peste. Son quadrilatère historique, semblable à la place des Vosges, et sa chapelle sont témoins de cette époque. Autre site remarquable, le musée des moulages raconte l'histoire de la dermatologie, qui pris naissance à Saint Louis au XIXe siècle. Il dispose de 4 collections de moulages en cire représentant les maladies de la peau, réalisés pour l'enseignement des dermatologues à la fin du XIXe et au début du XXe siècles. L'hôpital Saint-Louis est aujourd'hui un hôpital de spécialités comme la dermatologie, l'hématologie, la cancérologie. À l'occasion des journées du patrimoine, l'hôpital ouvre ses portes pour une déambulation sous forme de chasse au trésor, un voyage dans le temps du XVIIe au XXIe siècle.
L'effrayante collection des moulages du musée de l’hôpital Saint-Louis est, avec près de 5 000 pièces, la plus importante au monde. Les moulages ont été réalisés de 1865 à 1958 par Jules Baretta et ses successeurs. Si ces derniers ne font plus partie aujourd’hui des supports d’enseignement de la dermatologie, ils restent un élément déterminant de l’histoire de la médecine et de la représentation de l’homme malade, tout autant qu'un patrimoine artistique à préserver.
Adresse : 1, avenue Claude Vellefaux
Visites : samedi 18 septembre 2021, de 10h30 à 17h30
 

La chapelle de l'hôpital Saint-Louis

Saint-Louis est le plus ancien hôpital parisien commencé sous Henri IV à la suite des épidémies de peste. Malades et soignants vivaient coupés du monde, dans une quasi autarcie rendue possible par la présence de vergers, potagers, cultures de plantes médicinales derrière le mur d'enceinte extérieur. On trouvait ensuite quatre bâtiments en équerre abritant les services administratifs et le personnel soignant. Au centre, une troisième enceinte, le "quadrilatère", cantonnée de pavillons, était réservé aux malades. Ainsi se trouvait réalisé l'enfermement des contagieux et ..de ceux qui s'occupaient d'eux ! Au XIXe siècle, Saint-Louis devient le centre de l'école française de dermatologie et dès 1880, il est décidé de construire un musée de dermatologie destiné à abriter les moulages réalisés par Baretta (4807 pièces). Construction commencée en 1882 par l' architecte Vera et achevé en 1884. Inauguration officielle en 1889.
La visite retrace l'histoire du monument sur quatre siècles en insistant sur ses qualités architecturales et son intégration au sein de l'ensemble plus vaste de l'hôpital.
Adresse : 16, rue de la Grange-aux-Belles (entrée possible par l'entrée principale de l'hôpital, au 1, avenue Claude Vellefaux)
Visites : samedi 18 septembre 2021, de 15h à 18h
 

L'église Saint-Vincent-de-Paul

Construite entre 1824 et 1844 pour un quartier en pleine expansion qui avait été marqué, deux siècles plus tôt, par la présence de saint Vincent de Paul, on doit l'église à l'architecte Jacques Ignace Hittorff, qui a conçu là une œuvre originale, d'une grande unité, où dominent les formes antiques, grecques et romaines, et où l'intérieur évoque les décors byzantins. La longue frise des saints de la chrétienté peinte par Hippolyte Flandrin dans la nef et le grand Christ en majesté de François Édouard Picot sur la voûte du chœur, constituent un des ensembles majeurs de la peinture murale du XIXe siècle. 2011 a été marqué par le retour des laves émaillées (œuvre de Jollivet) sur la façade. Elles avaient été retirées 150 ans plus tôt, l'opinion publique étant choquée par la nudité d'Ève.
Après les travaux de réfection du toit terminés au printemps, l'accès à la terrasse est à nouveau possible (15 personnes maximum) pour admirer les toits de Paris. Saint-Vincent-de-Paul peut se découvrir accompagné d'un guide ou en se promenant librement.
Adresse : Place Franz Liszt
Visites : dimanche 19 septembre 2021, de 14h à 18h
 

L'église Saint-Laurent

Située au cœur du 10e arrondissement, l'église Saint-Laurent a été fondée comme monastère au Ve siècle, sur le chemin de l’abbaye de Saint-Denis. Érigée en paroisse en 1180, l’église de l’époque est détruite et reconstruite au début du XVe siècle, puis remaniée au XVIIe. Le percement des boulevards de Strasbourg et Magenta sous Napoléon III a permis un agrandissement et la création d’une nouvelle façade, dans le style néogothique, ainsi que la création d’une flèche. La visite, sur les pas de saint Laurent, de l'abbé Domnole, de sainte Geneviève, de saint Vincent de Paul et de sainte Louise de Marillac, vous fera découvrir l'histoire de l'une des plus vieilles églises parisiennes.
Adresse : 68, boulevard de Magenta
Visites : samedi 18 septembre 2021, de 15h à 16h
 
 
 
source : https://mairie10.paris.fr/pages/journees-du-patrimoine-2021-redecouvrir-les-secrets-du-10e-18563

Suivez l’actualité immobilière et rejoignez-nous