Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs

En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies et autres tags pour vous proposer des publicités personnalisées, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux et analyser l’audience du site internet. Certaines informations peuvent être partagées avec des partenaires de Century 21. Pour plus d’informations et paramétrer le dépôt des cookies, cliquez ici. J’accepte. X

Bienvenue chez CENTURY 21 Magenta La Fayette, Agence immobilière PARIS 75010

L'actualité de CENTURY 21 Magenta La Fayette

Jouez, hautbois, résonnez, musettes !

Publiée le 03/05/2016

 

Comme chaque été depuis plus de trente ans, la Fête de la musique aura lieu le 21 juin avec, au programme, des concerts organisés par des professionnels mais aussi des manifestations spontanées d’amateurs ici ou là. Quoi qu’il en soit, et plus particulièrement à l’heure de l’état d’urgence décrété par le gouvernement suite aux attentats de Paris en décembre dernier, la préfecture de police de la capitale s’attache à réglementer l’événement (autant que faire se peut !). Et souhaite que les animations se limitent au 21 juin, à partir de 18h00, pour se terminer à minuit et demi afin de ne pas troubler le voisinage (ce sera un mardi). De plus, elles devront être déclarées auprès de la Préfecture avant le 23 mai prochain.

Faites-vous connaître !
Par ailleurs, le ministère de la culture et de la communication a mis en ligne un guide pratique qui devrait répondre à toutes les questions que se posent les musiciens désireux de se produire en public. Et permettra, le cas échéant, aux réfractaires à cette fête bon enfant, de prévoir leur déplacement hors de la capitale pour échapper aux décibels… De son côté, la mairie de Paris rappelle que les emplacements sont attribués à mesure des demandes et que les artistes ont tout intérêt à ne pas tarder à se faire connaître.

Rien de neuf sous le soleil...
Créée officiellement en 1983, la Fête de la musique a essaimé dans le monde puisque plus d’une centaine de pays s’est mise au diapason de ces réjouissances musicales initiées par les Français. Qui prolongeaient ainsi une longue tradition des fêtes de la Saint-Jean (Baptiste), également instaurées lors du solstice d’été. Comme quoi, on n’invente jamais rien. Et à ce propos, et même si ça n’est pas de saison, pourrait-on cesser d’invoquer l’été indien pour décrire la prolongation de la douceur estivale en automne, et qui est une spécialité nord-américaine, pour revenir au séculaire été de la Saint-Martin, cet évangélisateur du IVe siècle que la nature célébra en refleurissant le jour de son enterrement, le 11 novembre.

Pour en savoir davantage, reportez-vous à la page internet de la mairie du 10e arrondissement en cliquant ici.

P.-S. A destination des curieux, sachez que la musette (une petite muse) est un ancien instrument à vent analogue à la cornemuse. Même si on imagine mal la célébration de la naissance du divin enfant au son du biniou…

Notre actualité