Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs

Bienvenue chez CENTURY 21 Magenta La Fayette, Agence immobilière PARIS 75010

L'actualité de CENTURY 21 Magenta La Fayette

Un moyen réaliste d’augmenter le nombre de logements à Paris ?

Publiée le 16/02/2016

 

C’est un serpent de mer bien connu des promoteurs immobiliers mais la mairie de Paris semble décidée à ne pas abandonner le projet quoi qu’il lui en coûte : transformer les centaines de milliers de mètres carrés de bureaux inoccupés en logements. Pourtant, tous les professionnels s’accordent à souligner le prix exorbitant de telles mutations, puisqu’il dépasse celui d’un immeuble flambant neuf sur un terrain nu.

Un encouragement fiscal.
Un surcoût qui explique qu’en dix ans, seuls 4000 logements ont pu être livrés. Rappelons que Anne Hidalgo, lors de la campagne électorale, s’était engagée à produire 10 000 nouveaux appartements par an, une promesse difficile à tenir compte tenu des possibilités limitées de construction dans Paris intra-muros. Alors, pour encourager promoteurs et investisseurs mais aussi particuliers et sociétés civiles immobilières, la municipalité a décidé de soumettre au vote de son conseil une exonération totale de la taxe foncière pendant cinq ans, à dater de l’achèvement des travaux, destinée aux propriétaires qui s’engageraient dans cette transformation de bureaux en logements.

Une réversibilité de l’usage possible durant 15 ans.
De plus, et c’est là une décision qui rassérénera la plupart des propriétaires soucieux de conserver l’aspect professionnel de leur patrimoine et de bénéficier d’un éventuel retournement du marché, la réversibilité de l’usage de l’immeuble serait assurée ; autrement dit, le bailleur pourrait se raviser et remettre ses surfaces habitables dans le circuit de la location de bureaux et ce pendant quinze ans, sans avoir à solliciter une nouvelle autorisation de changement d’usage.

Un objectif ambitieux mais insuffisant.
Voilà qui devrait décider de nombreux propriétaires à franchir le pas, rejoignant ainsi les 80 000 m² de locaux professionnels transformés en habitations ces deux dernières années et pour atteindre l’objectif ambitieux de la mairie de Paris : convertir 250 000 m² de bureaux en appartements d’ici à la fin de la mandature. Ces mesures suffiront-elles à résoudre la pénurie endémique de logements parisiens, on peut en douter mais, au vu de la conjoncture, ne sont-elles pas toutes bonnes à prendre ?

Notre actualité